Pedigree des terres lointaines

Le rêve s’est envolé, avec toutes ces vies volées. L’Afrique n’a plus de fils, elle n’a plus que de serviteurs. La liberté africaine sous la démocratie? Une injure pour ces âmes anéanties dans la chasse à l’occupant conquérant. La lutte reste à faire sur le continent. Reste l’espérance d’un exil. L’indifférence des terres d’accueil. Ou la promesse d’un baiser. Un nouveau combat, quel qu’il soit…
D’une voix parfois brisée et angoissée, parfois puissante et optimiste, Michel Feugain donne à entendre les tourments de l’Afrique et les soubresauts du cœur. Pour cela, il puise dans ses propres blessures. Une poésie sincère, engagée, vibrante.

76 pages  -  ISBN : 9782748346213  -  Poésie > Commander le livre

Conférence:"l Afrique et l Occident dans Pedigree des terres lointaines"

Michel Feugain (ATER à la Faculté des Affaires Internationales, Section Langues Romanes et Germaniques) a publié un remarquable recueil de poèmes, Pedigree des terres lointaines, en février 2009. La présentation de son ouvrage, qui appelle à un échange entre civilisationnistes, littéraires, étudiants ou simplement passionnés de l’Afrique, s’inscrit dans le cadre des activités du laboratoire GRIC « Héritages et Métissages ». Un regard croisé sur l’actualité de ces derniers temps montre combien des grandes puissances savent se mobiliser pour répondre au défi de la crise occasionnée par ceux-là mêmes qui font et défont le système économique. Malgré la coopération et le développement des relations entre les pays dits riches et les pays considérés comme pauvres, on constate que les plus durement frappés ne sont pas les citoyens des pays où les droits de l’homme sont respectés. Mais qu’advient-il de autres, ceux pour qui la fatalité semble régir les espoirs et les espérances ?

Vous êtes cordialement invités à cette présentation, échange et partage d’idées

Le mercredi 3 juin à 11 h dans les locaux du GRIC, salle C 112
La séance se terminera autour d’un verre d’amitié.
Posté le 21/05/2009 15:36:37 2 commentaire(s) - Réaagissez à cet article
Laissez un commentaire
Votre nom ou pseudonyme * :
Votre e-mail * :
Votre message * :

* Champs obligatoires.